| biodiversité | concertation | impacts

Modifications climatiques : le GIEC présente son rapport

Le sol parent pauvre, et si l’agroécologie était la solution ?

JPEG - 26.8 ko

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a présenté, à destination des décideurs, une méta-analyse consacrée au changement climatique.

Les activités humaines agissent sur les 3/4 des surfaces émergées dont 1/4 de ces terres sont considérées comme dégradées et soumises à l’érosion. Parmi ces activités, le système alimentaire mondial participe à la modification de l’usage des terres, affecte les sols et la biodiversité (épuisement des ressources, consommation accrue en eau, utilisation de pesticides, etc.).

Or les sols ont une capacité à absorber, lorsqu’ils sont recouverts de végétation, 30% des gaz à effet de serre émis sur la planète. Le GIEC souligne l’efficacité de stratégies de revégétalisation pour participer à l’atténuation aux changements du climat et préserver la santé des écosystèmes.

Suivre les travaux du GIEC sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire

PDF - 3.8 Mo
Téléchargez la synthèse du rapport